Recyclage des déchets

Soit les huiles sont produites par des particuliers qui font eux-mêmes la vidange de leur véhicule et alors la collecte s’effectue dans les points mis à la disposition des gens à cet effet (supermarchés, communes, déchetteries) ou soit les collecteurs se déplacent directement chez les professionnels comme les garages et centres automobiles entre autres.

La condition à remplir au préalable pour se faire enlever ses huiles et de les regrouper et les stocker séparément afin d’éviter tout mélange. Ce mélange peut entraîner l’apparition de produits toxiques ou difficiles à éliminer et par la même occasion compromettre le recyclage et la gratuité du service. On peut citer parmi les liquides à proscrire : l’eau, les liquides de refroidissement, les solvants et diluants, les carburants, les liquides de freins, l’acide de batteries, les huiles de friture, les huiles solubles, les produits contenant des PCB.

Dans le but de limiter la pollution des sols, il est nécessaire de stocker les huiles usagées dans :

  • Des cuves enterrées à double paroi avec détecteur de fuite,
  • Des cuves aériennes sur bac de rétention réglementaire

On utilise également des conteneurs à double paroi dédiés aux huiles usagées qui ont des capacités allant de 600 à 2500 litres.
Dans tous les cas, il est primordial que les moyens de stockage soient protégés des infiltrations de pluie s’ils sont à l’extérieur. Bien entendu, ils doivent être facilement accessibles aux utilisateurs et aux véhicules de ramassage.

Selon le type d’huile, nous mettrons en place soit un enlèvement des huiles avec leurs contenants soit un enlèvement par pompage.

Il existe 3 modes de valorisation possibles :

  • la régénération : cette méthode permet de transformer 3 litres d’huiles usagées en 2 litres d’huile de qualité équivalente
  • la décantation des huiles claires dans la préparation de lubrifiants ou les techniques de décoffrage
  • l’incinération en cimenterie. Les éliminateurs d’huiles usagées doivent être autorisés au titre des Installations classées et agréés et remettre un bordereau de prise en charge ou d’acceptation du lot au ramasseur.

Une fois recyclées, les huiles usagées peuvent être réutilisées comme combustibles dans les cimenteries autorisées. En effet, la température élevée de cuisson du mélange de matières premières minérales nécessaire à la fabrication du ciment (1 450°C) autorise l’incinération de déchets dangereux combustibles.

Les huiles contiennent des teneurs élevées en métaux et notamment en plomb. Dans la mesure où les éléments polluants (soufre, chlore, métaux lourds) sont piégés dans le produit final, leur destruction par incinération est pratiquement complète.

Par ailleurs, bien que leur pouvoir calorifique soit estimé à plus ou moins 90 % de celui du fuel lourd et fasse donc des huiles usagées un combustible intéressant, l’impact lié à leur combustion dans de mauvaises conditions peut être important. La teneur en composés aromatiques peut engendrer, pour des températures de combustion trop faibles, la formation d’hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) dont le pouvoir cancérigène a été démontré.

No announcement available or all announcement expired.